Nos parcs et espaces verts, après le crise du COVID-19

Dans un échange de courriels avec Joseph De Gryse, l’architecte-paysagiste Ann Voets relatait l’importance sociale de nos parcs, espaces verts et jardins publics qui ont été fortement fréquenté comme lieux de détente.

Cette augmentation soudaine de la fréquentation de ces sites a causé une pression sur l’environnement (faune et flore) et il faut y voir une opportunité de conscientiser nos décideurs politiques à l’importance de ces lieux.

Alors, il est temps de tirer des leçons et d’agir pour mettre en œuvre la protection de nos paysages qui sont des lieux de vie avec d’immenses valeurs (économique et social, écologique, circulaire, historique, politique, etc).

Comment agir ?

– 1 en préservant et améliorant ce qui existe
– 2 en développant de nouveaux lieux basés sur le principe de la gestion différenciée pour minimiser l’entretien.

Que pouvez-vous créer ?

– des façades végétalisées par des grimpantes,
– des arbres urbains isolés sur toute vos places,
– des micro-espaces verts,
– des pockets parcs,
– des “forêts” urbaines
– des parcs…


Pour vous aider dans vos projets, un corps de métier pourra vous assister avec un regard neuf et complet : l’architecte paysagiste.
Il est indispensable de prendre des professionnels compétant dans la conception, qu’il soit du type Landscape architect ou type Landscape designer